incroyable

incroyable

incroyable [ ɛ̃krwajabl ] adj. et n.
• 1513; increable 1500; de 1. in- et croyable
1Qui n'est pas croyable; qu'il est impossible ou très difficile de croire. effarant, étonnant, étrange, fabuleux, 1. fort, prodigieux, renversant, surprenant. Un récit incroyable. D'incroyables nouvelles. Incroyable mais vrai. Subst. Croire l'incroyable.
Impers. (avec l'inf.) Il est incroyable de penser que. impensable, inconcevable, inimaginable, invraisemblable. Il est, il semble incroyable que (et subj.).Cour. C'est incroyable ce qu'il fait chaud. C'est incroyable comme on peut se tromper.
2Qui est peu commun, peu ordinaire. étonnant, excessif, exorbitant, extraordinaire, fantastique, inouï. Un courage incroyable. Il a fait des progrès incroyables. stupéfiant. « les plus incroyables et indescriptibles tire-bouchons ! [de cheveux] » (Barbey). bizarre, extravagant. Inadmissible. Il a un culot incroyable. C'est tout de même incroyable. 1. fort.
3(Personnes) Cet homme est incroyable avec ses prétentions. Il est incroyable, ce type ! Fam. chié (cf. fam. Il est trop).
4 N. (1795; à cause de leur tic de langage : « c'est incroyabl' ») Les incroyables : jeunes gens qui, sous le Directoire, affichaient une recherche extravagante dans leur mise et leur langage. ⇒ muscadin. Incroyables et merveilleuses.
⊗ CONTR. Croyable; crédible.

incroyable adjectif Qui n'est pas ou qui est peu croyable par son manque de vraisemblance : Un récit plein de péripéties incroyables. Qui suscite l'étonnement par son caractère excessif, démesuré ; extraordinaire, prodigieux : Faire preuve d'une énergie incroyable. Qui sort du commun, dont le côté insolite ou extrême amuse, surprend, irrite : Elle a toujours les coiffures les plus incroyables.incroyable (citations) adjectif Michel Eyquem de Montaigne château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592 C'est aux chrétiens une occasion de croire, que de rencontrer une chose incroyable. Essais, II, 12 Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz Montmirail 1613-Paris 1679 […] L'expérience nous fait connaître que tout ce qui est incroyable n'est pas faux. Mémoiresincroyable (expressions) adjectif Être incroyable de quelque chose, avoir une caractéristique poussée à un point extrême : Ce cabotin est incroyable de prétention.incroyable (synonymes) adjectif Qui n'est pas ou qui est peu croyable par son...
Synonymes :
Contraires :
- réel
Qui suscite l'étonnement par son caractère excessif, démesuré ; extraordinaire, prodigieux
Synonymes :
- fantastique (familier)
- faramineux (familier)
- fou
- inouï
- phénoménal
- stupéfiant
Qui sort du commun, dont le côté insolite ou extrême...
Synonymes :
incroyable nom Sous le Directoire, membre de la jeunesse dorée qui était d'une élégance ostentatoire et se faisait remarquer par son langage affecté.

incroyable
adj. et n. m.
d1./d Qui ne peut être cru; qui est difficile à croire. Un récit incroyable.
|| n. m. Il leur faut du merveilleux, de l'incroyable.
|| Impers. Il est incroyable de (+ inf.); il est, il semble incroyable que (+ subj.).
d2./d Peu commun, extraordinaire, inimaginable. Développer une activité incroyable.
|| C'est incroyable!: c'est extraordinaire! c'est un peu fort!, etc.

⇒INCROYABLE, adj. et subst. masc.
I. — Emploi adj.
A. — Qui n'est pas croyable; difficile à croire. Synon. étonnant, surprenant. Paraître incroyable; incroyable mais vrai. D'incroyables nouvelles nous viennent de Paris (GREEN, Journal, 1934, p. 195). Chose incroyable, il est devenu du dernier bien avec la prévôté (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 227) :
1. Le paranoïaque invente les plus incroyables récits d'envoûtement et prête à son entourage des sentiments hostiles démentis par le comportement de ses proches.
AMADOU, Parapsychol., 1954, p. 26.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. N'oublions point que tout est plus possible que jadis, dans notre temps où l'imprévu, l'incroyable et l'invraisemblable dominent (VALÉRY, Regards sur monde act., 1931, p. 300).
Loc. verb.
C'est incroyable ce que + ind. (fam.). Trois heures, c'est incroyable ce que le temps passe! (PROUST, Swann, 1913, p. 101).
Il est, c'est incroyable comme + ind. Il est incroyable comme les mères, qui savent si bien ce qui leur va à elles, peuvent manquer de goût quand il s'agit de leurs garçons (MONTHERL., Fils personne, 1943, II, 4, p. 305).
Il est incroyable de + inf. Il est incroyable (...) de constater à quel point je suis indifférent à la publication d'une quelconque de mes œuvres (DU BOS, Journal, 1926, p. 126).
C'est, il est incroyable que + subj. C'est incroyable que tu ne comprennes pas combien il m'est odieux (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, M. Parent, 1886, p. 605).
B. — P. hyperb.
1. [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui possède un caractère extraordinaire. Synon. fantastique, inouï. Malgré des efforts incroyables Lucien était absolument hors d'état de dissimuler un changement d'humeur (STENDHAL, L. Leuwen, t. 3, 1836, p. 376). Il était, en outre, d'une force incroyable et d'une audace invraisemblable (MAUPASS., Contes et nouv., Mohammed-Frip, 1884, p. 270) :
2. Qu'on se représente la tâche ingrate devant laquelle se sont trouvés les ethnographes de la première heure : un amalgame incroyable où voisinaient les objets les plus divers, où les observations sérieuses étaient noyées au milieu de relations fantaisistes et de récits imaginaires.
Hist. de la sc., 1957, p. 1503.
2. Qui dépasse les limites habituellement admises.
a) [En parlant d'une pers.] Synon. extraordinaire, insupportable. C'était un incroyable saligaud (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 364).
b) [En parlant d'un inanimé] Qui frôle le ridicule. Un incroyable chapeau à fleurs (Lar. Lang. fr.).
c) Loc. verb. C'est (tout de même) incroyable (que + subj.). C'est inadmissible (que). C'était tout de même incroyable qu'il fallût prendre des gants pour annoncer à ces petits imbéciles : « Notre notaire est en déconfiture, mais, grâce à moi vous n'y perdrez rien » (MAURIAC, Chemins mer, 1939, p. 21).
II. — Emploi subst. masc., HIST. Jeune élégant du début du Directoire qui se distinguait par une toilette excentrique et une prononciation affectée où les r étaient supprimés (notamment dans l'expression « c'est inc(r)oyable »). Incroyables et merveilleuses. Depuis dix ans, l'Angleterre nous a fait deux petits cadeaux linguistiques. À l'incroyable, au merveilleux, à l'élégant (...) ont succédé le dandy, puis le lion (BALZAC, A. Savarus, 1842, p. 8). Un jour Renée, par jeu, l'avait vêtu en incroyable (ARLAND, Ordre, 1929, p. 385) :
3. Le vêtement de M. Gillenormand n'était pas l'habit Louis XV, ni même l'habit Louis XVI; c'était le costume des incroyables du Directoire. Il s'était cru tout jeune jusque-là et avait suivi les modes. Son habit était en drap léger, avec de spacieux revers, une longue queue de morue et de larges boutons d'acier. Avec cela la culotte courte et les souliers à boucles.
HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 715.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1500 choses increables « qui passent la croyance » (PH. DE COMMYNES, Mémoires, éd. J. Calmette, II, 14, p. 168); b) 1513 magnificence incroyable (J. LEMAIRE DE BELGES, Illustrations de Gaule, éd. J. Stecher, III, p. 292); 2. 1552 « qui est peu commun, peu ordinaire » (F. RABELAIS, Quart Livre, éd. R. Marichal, III, 33); 3. a) 1780 « (personne) étrange, ridicule » (DORAT, Coup d'œil sur la littérature, I, 111 ds GOHIN); b) 1795 Les Incroyables « petits-maîtres du temps du Directoire » (F. USINGER, Die französischen Bezeichnungen des Modehelden im 18. und 19. Jh.). Dér. de croyable; préf. in-1; cf. déjà l'a. fr. encreable [hapax] « à qui on ne peut se fier (?) » (début XIIIe s., Alexis, éd. G. Paris ds Romania t. 8, p. 175, 502). Fréq. abs. littér. : 1 429. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 088, b) 1 444; XXe s. : a) 2 021, b) 2 305.
DÉR. Incroyablement, adv. [Correspond surtout à incroyable I B] D'une manière incroyable. Incroyablement compliqué. Elles [ces lois] influent incroyablement sur l'état social des peuples, dont les lois politiques ne sont que l'expression (SOREL, Réflex. violence, 1908, p. 213). L'arrivée des dames choristes sur la scène évoqua une sortie de détenues, à la porte de Saint-Lazare : vieilles, difformes, sinistres, fagotées incroyablement (MONTHERL., J. filles, 1936, p. 1038). []. Att. ds Ac. dep. 1798. 1re attest. fin XVe s. « d'une manière incroyable; excessivement » (A. DE LA VIGNE, Voyage de Naples ds Histoire de Charles VIII, éd. Godefroy, 1684, p. 123); de incroyable, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 120.
BBG. — QUEM. DDL t. 13.

incroyable [ɛ̃kʀwajabl] adj. et n.
ÉTYM. Attesté 1513, mais antérieur (→ Incroyablement); increable, XIVe; de 1. in-, et croyable.
———
I
1 Qui n'est pas croyable; qu'il est impossible ou très difficile de croire. Effarant, étonnant (1., vx), étrange, fabuleux, fort, prodigieux, renversant, surprenant. || Un récit incroyable. || D'incroyables nouvelles. || Une suite incroyable d'événements absurdes (→ Gouvernant, cit. 10). || Vous me soutenez là une chose incroyable. → Vous me la baillez belle (vx).
1 Tout ce que tu me dis, Euphorbe, est incroyable.
Corneille, Cinna, IV, 1.
2 — Quoi donc ? la chose est-elle incroyable ? — À tel point,Que vous-même, Monsieur, je ne vous en crois point.
Molière, Tartuffe, II, 2.
3 On sème de sa mort d'incroyables discours.
Racine, Phèdre, II, 1.
4 En un mot, nous voyons ces béatitudes de Jésus-Christ, en apparence si paradoxes (paradoxales) et si incroyables, authentiquement et sensiblement vérifiées (…)
Bourdaloue, 1er Avent, Sermon pour la fête de tous les saints, II.
5 (…) les termes que vous soulignez sont incroyables. N'y ajoutez point foi (…)
Voltaire, Correspondance, 653, 9 août 1740.
5.1 (…) se tenant donc là, insolites, et même légèrement incroyables, légèrement irréels, légèrement désuets (…)
Claude Simon, le Palace, 10/18, p. 27.
Loc. Incroyable mais vrai.
N. m. Ce qui est incroyable. || L'incroyable est un élément essentiel des contes de fées. Fantastique. || Événement qui a le caractère de l'incroyable. Incrédibilité.
(En construction impersonnelle). Impensable, inconcevable, inimaginable, invraisemblable. || Il est incroyable de (suivi de l'inf.). || Il est, il semble incroyable que (suivi du subj.). || « C'est incroyable que tu ne comprennes pas combien il m'est odieux » (Maupassant, in T. L. F.). → Flanc, cit. 12. — Littér. || Il est incroyable à quel point (suivi d'une interrogative indirecte à l'indic.). → Étymologie, cit. 9; fugitif, cit. 16. || Il est incroyable combien cet homme-là fait de choses (Académie).Cour. || C'est incroyable ce qu'il fait chaud, ce que le temps passe… || C'est incroyable comme on peut se tromper.
6 Il allègue cela pour prouver qu'il n'est pas incroyable que les Septante aient expliqué les Écritures saintes avec cette uniformité que l'on admire en eux.
Pascal, Pensées, IX, 632.
7 Il est incroyable combien ses souffrances augmentèrent dans les trois dernières semaines de sa maladie.
Racine, Port-Royal.
2 (XVIe). Choses abstraites. (Souvent antéposé, en épithète). Qui est peu commun, peu ordinaire. Effroyable, étonnant, excessif, exorbitant, extraordinaire, fantastique, inouï. || Une incroyable puissance d'ironie (→ Aigu, cit. 14). || D'incroyables audaces (→ Étoile, cit. 25). || Une incroyable apathie (cit. 7). || Un courage incroyable (→ Forcer, cit. 15). || D'incroyables malheurs (→ Assaillir, cit. 9). || Euphorie (cit. 4) incroyable. || Fatuité (cit. 6) incroyable. || Progrès incroyables (→ Exposition, cit. 6).Spécialt (peut s'appliquer à des choses concrètes). Bizarre, extravagant, impayable, ridicule (→ ci-dessous, cit. 10). || D'incroyables ornements (→ Genre, cit. 17).
8 Ce fort (de Saint-Étienne) était comme une autre citadelle, qu'on ne pouvait aborder qu'à découvert et avec des difficultés incroyables.
Racine, les Campagnes de Louis XIV.
9 (…) j'étais né mourant (…) ma tante Suson, qui prit soin de moi, eut des peines incroyables à me conserver.
Rousseau, les Confessions, VIII.
10 (…) il portait une perruque châtain à la Ninon, avec une raie de chair factice, et les plus incroyables et indescriptibles tire-bouchons !
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Le dessous de cartes… ».
11 Les grands yeux noisette de Mary Shelley le fixèrent avec une incroyable intensité.
A. Maurois, Ariel, II, XVIII.
12 J'ai une hâte incroyable d'être à Saint-Maurice.
J. Romains, Knock, I.
13 (…) je pouvais voir la France (pendant la guerre de 1914-18), qu'une natalité déficiente, de creuses idéologies et la négligence des pouvoirs avaient privée d'une partie des moyens nécessaires à sa défense, tirer d'elle-même un incroyable effort, suppléer par des sacrifices sans mesure à tout ce qui lui manquait et terminer l'épreuve dans la victoire.
Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre, t. I, p. 2.
Mais c'est incroyable ! || Votre affaire est incroyable.Spécialt. Inadmissible. || Il a un culot incroyable. || C'est tout de même incroyable ! Fort (→ État, cit. 85).
3 (1867, in Littré). Personnes. || Cet homme est incroyable avec ses prétentions. || C'est un type incroyable !Qualifiant un caractère. || C'est un incroyable salaud !
———
II N. (1795; adj., « étrange, ridicule », 1780). Hist. || Un, une Incroyable; les Incroyables, sous le Directoire, Jeunes gens qui affichaient une recherche extravagante dans leur mise et leur langage. Élégant (cit. 8 et 9), merveilleux; muscadin. || Les Incroyables devaient leur surnom à leur habitude de répéter à tout propos : c'est incroyable (sans prononcer le r [ɛ̃kwɔjabl]). || Incroyables et Merveilleuses. || Cheveux frisés à l'incroyable.
14 Bonaparte avait surtout en horreur les muscadins et les incroyables, jeunes fats du moment dont les cheveux étaient peignés à la mode des têtes coupées.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. III, p. 77.
15 Que ces hommes se fassent nommer raffinés, incroyables, beaux, lions ou dandys, tous sont issus d'une même origine; tous participent du même caractère d'opposition et de révolte (…)
Baudelaire, Curiosités esthétiques, XVI, IX.
16 Il (Gillenormand) était vêtu, selon sa mode, en incroyable, et ressemblait à un antique portrait de Garat.
Hugo, les Misérables, IV, VIII, VII.
CONTR. Croyable.
DÉR. Incroyablement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем сделать НИР

Regardez d'autres dictionnaires:

  • incroyable — Incroyable. adj. de tout genre. Qui ne peut estre cru. Il ne se dit que des choses. Cela est incroyable. cet Autheur conte des choses incroyables. une merveille incroyable. Il se dit aussi par exaggeration, pour Excessif, extraordinaire, qui… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Incroyable —   [ɛ̃krwa jaːbl; französisch »unglaublich«] der, (s)/ s, stutzerhafte männliche Modefigur des Directoire, deren kennzeichnende Attribute der zunächst so bezeichnete übergroße Zweispitz über seitlich herabhängenden Haarsträhnen (»Hundsohren«), ein …   Universal-Lexikon

  • Incroyable — Incroyable. Wie London seinen Dandy (s. d.), hat Paris seinen Incroyable, einen Stutzer, welcher an s Carrikirte streift. Jedes Zeitalter hat ihre Stutzer, die großen Städte sind ihr Lebenselement; hier geben sie den Ton an oder beherrschen ihn.… …   Damen Conversations Lexikon

  • incroyable — 1796, from Fr. incroyable, lit. incredible (15c.), from in not, opposite of, without (see IN (Cf. in ) (1)) + croire to believe, from L. credere (see CREDO (Cf. credo)). Name for the French fop or dandy of the period of the Directory (1795 99).… …   Etymology dictionary

  • Incroyable — In croy a ble, n. [F., lit., incredible.] A French fop or dandy of the time of the Directory; hence, any fop. Note: The name is said to have been given in allusion not only to the extravagant dress, but also to the frequent use of the phrase C… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Incroyable — (fr., spr. Ängkrojabl), 1) unglaublich; 2) großgeformte dreieckige Hüte, s.u. Hut; 3) Modenarr …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Incroyable — (franz., spr. ängkrūajábl , in der gezierten Sprache damaliger Zeit: ängkōjábl , »unglaublich«), Bezeichnung der zweispitzigen Hüte mit großen, vorn und hinten aufgeschlagenen Krempen, die in Frankreich während des Direktoriums Mode waren; dann… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Incroyable — (frz., spr. ängkrŏăjábl), unglaublich; dreieckiger Hut mit breiter Krempe, in Frankreich unter dem Direktorium getragen; davon die Modegecken jener Zeit in ihrer absonderlichen Tracht [Abb. 855] …   Kleines Konversations-Lexikon

  • incroyable — (in kro ia bl ; plusieurs disent inkroi ia bl ) adj. 1°   Qui ne peut être cru, ou qui est difficile à croire. •   Un accident étrange et qui semblera incroyable à ceux qui ne l ont point vu, VOIT. Lett. 9. •   Tout ce que tu me dis, Euphorbe,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Incroyable — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Incroyable, peut désigner : Les Incroyables, nom donné aux hommes suivant le courant de mode pendant le Directoire. Incroyable mais vrai, magazine de …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”